Vendredi 18 janvier | St Prisca
suivez-nous sur facebook twitter
Accueil > News > Voyant du mois > Ludivine Saint André

Ludivine Saint André « On m’envoie des messages pour protéger les gens »

Posté le Mercredi 18 décembre 2013 par Émilie dans la catégorie Voyant du mois

Trois questions à notre voyante, Ludivine saint André.


Vous êtes medium-cartomancienne. C’est au travers des cartes que votre don s’est révélé ?

C’est l’année de mes huit ans que j’ai commencé à avoir des flashs. A l’époque je me rendais tous les dimanches midis dans un foyer pour personnes âgées. Nous avions pour habitude de jouer aux cartes après le déjeuner et de plus en plus fréquemment, des visions sont apparues. J’étais capable de voir ceux qui allaient partir à l’hôpital ou celles qui allaient nous quitter et faire leur dernier grand voyage. Je n’ai pris conscience de ma capacité à lire dans l’avenir que bien plus tard. Pendant des années, j’ai été la petite voyante de campagne qui donnait ses prédictions en échange d’une poule ou de légumes du potager.


Pourquoi avez-vous décidé de vous professionnaliser ?

Vous savez, ce n’est pas un choix. Cela s’impose à vous comme une évidence. Ma grand-mère manouche possédait ce don mais la voyance a toujours été un tabou dans ma famille. En toute logique, mon chemin de vie m’a progressivement ramené à ce qui est finalement dans mes gênes. C’est à la mort de mon mari, il y a une quinzaine d’années que mes visions se sont renforcées au point de me pousser à consulter des professionnels de la voyance qui m’ont immédiatement rassuré et encouragé à poursuivre dans cette voie.


Depuis vingt-cinq ans maintenant vous partagez vos flashs. Avez-vous une anecdote à dévoiler ?

Il y a eu cette vision que j’ai eue de ma mère que je voyais se tenant nue à côté d’un poteau situé devant sa maison. Quelques heures plus tard ma sœur m’appelait me demandant de la rejoindre au domicile de ma mère que j’ai trouvée non pas nue mais habillée debout près du poteau contemplant sa maison en feu. La vision de nudité traduisait purement et simplement que ma mère ne possédait plus rien. Avec le temps on apprend à interpréter les flashs. Aujourd’hui je suis sans complaisance, je dis les choses comme elles m’apparaissent même si cela ne va pas dans le sens attendu par la personne qui vient me consulter.

Articles relatifs

  • Soraya

    Soraya / 08 novembre 2013

    « Pratiquer la voyance implique une hygiène de vie très stricte et un travail spirituel quotidien » Trois questions à notre voyant...lire la suite
  • Sybille du Marais

    Sybille du Marais / 08 octobre 2013

    « Les planètes influencent le tracé de notre existence » Trois questions à notre astrologue, Sybille du Marais C’est à ...lire la suite
Une Question Urgente ?
Abonnez-vous
gratuitement !
ecoutez Radio Astro en direct